Le top 3 des aliments anti-oxydants

Publié le : 31 janvier 20223 mins de lecture

Sous l’influence du stress, des rayons UV, des erreurs alimentaires et des toxines, des radicaux libres se forment dans le corps humain. Il s’agit de composés chimiques qui réagissent avec les molécules de protéines, de lipides et de saccharides, provoquant leur oxydation. Un état dans lequel l’organisme ne peut assurer la neutralisation des radicaux libres est appelé stress oxydatif. Les aliments riches en antioxydants ont des propriétés cardio-protectrices, anticancéreuses et anti-âge avérées. Voici les plus importants d’entre eux.

Le riz brun !

Le premier d’entre eux est certainement le riz brun, une céréale connue depuis 8000 ans et cultivée dans le monde entier. S’il n’est pas raffiné, cet aliment possède de nombreuses propriétés antioxydantes, hypolipidémiques, hypoglycémiques, anti-cancérigènes et neuroprotectrices. Le riz présente de nombreux avantages pour le corps humain. Il constitue un excellent apport en protéines, supérieur à celui de toutes les autres céréales, grâce à la présence de l’acide aminé lysine. Le riz brun contient également de nombreuses graisses essentielles, c’est-à-dire des graisses qui ne peuvent être introduites dans l’organisme que par l’alimentation, qui sont les principaux constituants de tous les phospholipides qui forment les membranes cellulaires et, par conséquent, nous pouvons dire qu’elles sont à l’origine du bon fonctionnement de tous les tissus. Enfin, le riz brun est également très riche en fer, calcium et magnésium, qui sont des minéraux essentiels pour la protection des os.

L’oméga-3 !

Une autre étude montre les surprenantes propriétés antioxydantes des oméga-3, que l’on trouve en grande quantité dans le saumon, les noix, les graines et les légumes à feuilles vertes comme les épinards, la laitue et les choux de Bruxelles. La Harvard School of Public Health a constaté que les personnes âgées de plus de 65 ans qui présentaient des taux sanguins élevés d’oméga-3 vivaient plus de deux ans de plus que leurs pairs dont l’alimentation ne semblait pas contenir de grandes quantités de cette substance.

Les « bonnes » graisses !

Une étude menée par la Harvard Chan School, qui a suivi 162 000 personnes pendant 32 ans en leur faisant remplir des questionnaires périodiques sur leur alimentation et leur santé, a confirmé les bienfaits des graisses insaturées. En effet, les sujets dont le régime habituel comprenait une grande quantité de graisses végétales ou de poisson et qui, à l’inverse, semblaient ne pas consommer du tout de graisses animales et de sucres raffinés, présentaient un taux de mortalité de 11 à 19 % inférieur à celui des personnes qui ne partageaient pas les mêmes habitudes alimentaires. Ces graisses se trouvent le plus souvent dans l’huile d’olive extra vierge, les oléagineux (lin et tournesol), les fruits secs et les poissons, notamment le saumon.

Plan du site