solutions-sante

Les symptômes de l’infarctus sont-ils les mêmes chez la femme et chez l’homme ?

89% des personnes victimes d’infarctus survivent au-delà d’un an. Cette maladie touche près de 100 000 personnes en France chaque année. Pour prévenir une crise cardiaque et l’identifier au plus vite, informez-vous des différents symptômes d’un infarctus.

Qu’est-ce qu’un infarctus ?

Une crise cardiaque ou un infarctus du myocarde est le résultat d’une insuffisance d’oxygène dans le cœur. Cette insuffisance est due au dysfonctionnement d’une artère qui approvisionne le cœur en oxygène. Dans la majorité des cas, soit l’artère est bouchée, soit son diamètre diminue rapidement, ce qui empêche le sang de circuler normalement. Une artère peut être bouchée quand un caillot sanguin se forme et vient l’obstruer. Il est également possible qu’un fragment de graisse des parois internes d’un vaisseau sanguin se détache et entrave la circulation sanguine.

Sans oxygène, des cellules musculaires meurent petit à petit dans un délai de quatre heures après la provocation de la crise cardiaque. Les muscles de la partie du cœur concernée sont endommagés et ne se contractent plus normalement.

Les symptômes de l’infarctus chez l’homme et chez la femme

Avant une crise cardiaque, notre corps nous envoie différents signaux. Chez les hommes, les symptômes sont identifiés par une sensation de pression ou de douleur dans la poitrine. Ce trouble peut durer de 20 à 30 minutes. Il est aussi possible d’avoir des douleurs qui sont irradiées vers le sternum, la nuque, le dos, les épaules, la mâchoire ou le bras gauche. L’anxiété, les sueurs abondantes, les vertiges ou l’essoufflement sont des signes à ne pas négliger.

Les symptômes chez les femmes sont moins visibles que chez les homes. L’infarctus se manifeste par des douleurs au niveau de l’estomac ou du ventre. Il se peut qu’elle soit accompagnée de nausées, vomissement ou d’une grande fatigue soudaine. Dans certains cas, l’infarctus ne présente pas de symptômes, mais il peut être détecté pendant un bilan de santé. 

Les complications de l’infarctus  

Les séquelles de l’infarctus peuvent être évaluées grâce aux enzymes cardiaques libérés dans le sang pendant la destruction des cellules. Les complications peuvent également être identifiées par des examens médicaux tels que l’échographie cardiaque, l’électrocardiogramme, la scintigraphie ou le coronographe.

La complication la plus courante est l’AVC ou l’accident vasculaire cérébral. L’insuffisance cardiaque chronique est également une déficience due à l’infarctus. Une crise cardiaque peut aussi donner suite à une artériopathie oblitérante des membres inférieurs. Après une première attaque, il est possible d’en avoir d’autres, des récidives.

Quitter la version mobile