Les maladies les plus courantes liées aux maux de tête

Publié le : 31 janvier 20224 mins de lecture

Les causes des maux de têtes ou céphalées sont nombreuses. On les qualifie selon leur mode d’apparition, leur ancienneté ainsi que d’autres signes accompagnateurs. Parfois, le recours à des examens complémentaires comme le scanner, radiographie des sinus, IRM ou d’autres examens, est essentiel afin de définir leur origine.

Description des maux de tête

Les maux de tête ou céphalées sont très courants. La plupart des gens s’en plaignent à un certain temps de leur existence. Le plus souvent, les douleurs disparaissent d’elles-mêmes ou après avoir pris un léger analgésique. Ces maux peuvent représenter un inconvénient, pourtant certaines personnes souffrent d’intenses douleurs qui nécessitent une consultation médicale, afin d’obtenir du soulagement. Quelques enfants peuvent éprouver également des maux de tête avant d’atteindre dix ans. D’après des recherches, les céphalées se reproduisent souvent chez les garçons, mais cette tendance s’inverse après la puberté. Les femmes adultes sont davantage sujettes à des maux de têtes par rapport aux hommes. Ces douleurs sont en général liées à leur cycle menstruel. En vieillissant, hommes et femmes ont moins de céphalées, et les douleurs sont moins intenses.

Les principales maladies qui causent les maux de tête

La plupart des céphalées sont bénignes, mais il existe des causes plus graves qui imposent des examens médicaux. Les plus courantes sont d’origine ophtalmologique, arthrosique ou neurologique. Les causes neurologiques sont associées à une douleur intense et brutale, en cas de rupture d’anévrisme vasculaire ou de méningite. Les maux s’installent progressivement si la personne est victime d’une tumeur cérébrale, de la maladie de Horton ou d’un traumatisme crânien. Les causes ophtalmologiques ont de liaison avec la presbytie débutante, l’hypermétropie ou l’astigmatisme, le glaucome, ou l’insuffisance de convergence. Les causes arthrosiques sont des douleurs associées le plus souvent à des vertiges. Elles viennent d’une douleur au niveau de la partie supérieure de la colonne vertébrale. L’allergie, la dépression nerveuse, l’anorexie, la broncho-pneumopathie chronique, l’hypertension, l’intoxication, l’hépatite, la leucémie et beaucoup d’autres maladies virales peuvent entraîner aussi des maux de tête.

Le traitement des maux de tête

Traiter la cause des céphalées permettra d’améliorer votre santé. Dans le cas d’une migraine, vous pouvez utiliser des anti-inflammatoires sans stéroïde, en prenant des précautions nécessaires et des antalgiques. Vous pouvez faire appel également à des antimigraineux spécifiques. Si vous tolérerez la première prise et que la douleur s’arrête et sans récurrence, cela signifie que le traitement vous convient bien. Certaines mesures complémentaires, qui sont habituellement très personnelles, sont efficaces : allongez-vous dans le noir, dormez pendant quelques heures, massez-vous les muscles du visage et de la nuque. Évitez les bruits.

Plan du site